21 juin 2024

Commission d’enquête parlementaire : la plainte du Conseil constitutionnel va-t-elle arrêter l’Assemblée nationale ?

2 minutes lues
La procédure se poursuit en mode fast track. Les députés sont convoqués demain mercredi, 31 janvier, à 10 heures

La procédure se poursuit en mode fast track. Les députés sont convoqués demain mercredi, 31 janvier, à 10 heures, pour l’examen du projet de résolution pour la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire chargée d’éclairer les soupçons de corruption visant deux juges du Conseil Constitutionnel. Une demande introduite par le groupe parlementaire « Liberté, Démocratie et Changement » dirigé par le Parti démocratique sénégalais (Pds) après le rejet de la candidature de Karim Wade de la course présidentielle.

Les Échos du jour précise que les convocations ont été envoyées par le président de l’Assemblée nationale, Amadou Mame Diop à la suite de la réunion de la commission des lois.

Le journal criant toutefois que la machine ne se grippe surtout après la plainte introduite auprès du Procureur par l’un des 7 Sages, le juge constitutionnel Cheikh Ndiaye pour diffamation.

La source est catégorique : La procédure doit cesser conformément aux dispositions de la loi. « La loi dit que dès que la justice est saisie, l’Assemblée nationale croise les bras », indique Les Échos. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © BuzzTv Tous Droits Réservés.