21 juin 2024

Démission probable du PM : « Pourquoi aucune option n’est à écarter », (Mamoudou Ibra Kane)

5 minutes lues
Démission probable du PM : « Pourquoi aucune option n’est à écarter », (Mamoudou Ibra Kane)

L’élection présidentielle aura lieu le 15 décembre 2024. Invité de RFI, le journaliste Mamoudou Ibra Kane, leader du mouvement « Demain c’est maintenant », dénonce un complot contre le Premier ministre, candidat de la coalition Benno Bokk Yakaar. Toutefois, il reconnait qu’entre Macky Sall et Amadou Ba, un ressort s’est cassé et que les relations ne sont plus huilées comme d’antan. Et n’écarte pas la possibilité d’une démission du Premier ministre.

À votre avis, quelle est la vraie raison pour que Macky sall reporte l’élection présidentielle ?

Mamoudou Ibra Kane : La seule vraie raison, le président de la république est entrain en connaissance de cause, de violer la constitution pour se maintenir au pouvoir. Il avait dit qu’il ne se représenterait pas pour un troisième mandat pour une question d’honneur. Aujourd’hui, il oublie tout cela. Le président Macky sall est en train de se tailler un délai supplémentaire pour rester au pouvoir.

On se souvient  qu’il avait mis beaucoup de temps avant d’annoncer  qu’il renonçait à un 3ème mandat, est-ce qu’avec cette prolongation, il est entrain d’assouvir un désir secret ?

MIK : Absolument, on se rend compte qu’au fond,  le président Macky Sall avait renoncé sous la pression. Cela confirme que ce n’était pas une volonté mais tout simplement, il avait cédé à la pression. Et, aujourd’hui, il révèle sa vraie nature qui, consiste à s’accrocher au pouvoir.

Beaucoup d’observateurs,  avancent une autre raison, ce serait que Macky Sall doute de la victoire  du candidat Amadou Ba et qu’il a saisi l’occasion de la colère des partisans de Karim Wade et de leur demande de commission d’enquête pour tout reporter et pour changer de candidat.

MIK : A la place du doute, c’est  un complot qui est ourdi contre le premier ministre Amadou Ba. On parle de sondage. Première chose, depuis, quand, des sondages peuvent être utilisés pour reporter des élections  présidentielles. Deuxièmement,  sondage pour sondage, le président Macky Sall  en 2012, savait très bien qu’il ne pouvait pas remporter  l’élection présidentielle face à Me Abdoulaye Wade et  aux autres candidats dés le 1ertour, il s’est contenté de 26% qui le qualifiait au deuxièmement  tour  et sur la base des sondages qui existent, qui sont avérés, le candidat Amadou Ba  est très bien placé pour l’emporter, tout au moins pour se qualifier au 2nd Tour .

Et ces sondages, ils sont au combien de pour cent pour le candidat Amadou Ba  en ce moment. ?

MIK : Je préfère, ne pas entrer dans les détails mais, ces sondages indiquent clairement que le premier ministre Amadou Ba est bien placé.

Alors, comment réagit Amadou Ba depuis samedi, depuis l’annonce du report par le président.

MIK : Il est serein, il observe ce qui se passe. Je ne peux pas parler à sa place. Il ne manquera pas l’occasion probablement, d’édifier les sénégalais. On ne peut pas parler à sa place.

Mais, il ne se sent pas désavouer par le président ?

MIK : Pour quoi, il se sentirait désavouer

Est ce qu’il  ne sent pas la confiance entre lui et le président est très entamée maintenant ?

MIK : Je fais remarquer qu’il est encore Premier Ministre de la république du Sénégal. Il est jusqu’à plus ample informé le candidat  et le seul de la coalition Benno Bokk Yakaar et de l’APR, le parti au pouvoir.

Beaucoup, disent que les relations entre Macky Sall et Amadou Ba se sont dégradées ces derniers jours et que Vendredi, à la veille de l’annonce du report, il y a eu une réunion houleuse entre les deux hommes.

MIK : Je ne pas la qualifier de houleuse. Il y a eu une rencontre et le premier ministre Amadou Ba  a clairement fait savoir qu’il était  contre tout report de l’élection présidentielle. Une position républicaine qu’il faut saluer.

Mais, il n’a pas été écouté

MIK : C’est le président qui décide.

Et, du coup, est-ce-que Amadou Ba ne doit pas en tirer les conséquences ?

MIK : C’est à lui de le dire.

Est-ce-qu’après la décision de Macky Sall de reporter l’élection, il peut  encore rester premier ministre ?

MIK : Dans les prochains jours,  on sera édifié  sur la décision qu’il aura à prendre  ou de la décision que Monsieur Le Président de la République  va prendre.

Alors, plutôt que  d’être limoger par le président, est-ce-que le premier ministre  Amadou Ba n’a pas intérêt à démissionner de son poste.

MIK : Aucune option n’est écartée

Propos recueillis par RFI et transcrits par Malick SY

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © BuzzTv Tous Droits Réservés.