25 juin 2024

Escroquerie en bande organisée et trafic de migrants : Neuf Guinéens entre désespoir et la rage

4 minutes lues
Les limiers de la Division des investigations criminelles (Dic) ont interpellé avant de présenter devant le procureur de la République près le Tribunal

M. Diaw (né en 1987), Directeur général de Diaw Consulting, et l’Indien S. J. Murjani (né en 1987), manager général de l’agence de voyages Cindrella, ont été interpellés par les limiers de la Division des investigations criminelles. Ils ont escroqué 37,8 millions FCfa à 10 personnes qui voulaient voyager aux USA et neuf dentre aux ont été refoulés une fois en Turquie. « EnQuête »

Les limiers de la Division des investigations criminelles (Dic) ont interpellé avant de présenter devant le procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance hors classe de Dakar, deux suspects pour les faits d’escroquerie en bande organisée et trafic de migrants. Il s’agit du Sénégalais M. Diaw (né en 1987), irDecteur général de Diaw Consulting, et de l’Indien S. J. Murjani (né en 1987), manager général de l’agence de voyages Cindrella. 

Selon nos sources, la dame D. Diallo a saisi les hommes du Commissaire de police principal, chef de la Dic, Adramé Sarr, d’une plainte formulée contre le nommé M. Diaw, pour des faits d’escroquerie au visa, portant sur un préjudice 37 800 000 FCfa. 

D’après nos sources, au courant du mois de novembre 2023, dix Guinéens ont voulu partir aux USA, en passant par le Nicaragua. S’en ouvrant au nommé M. Diaw, ce dernier a soutenu être en mesure de les emmener jusqu’à destination, moyennant la somme de quarante-deux millions de francs Cfa. Après la remise des fonds, le mis en cause lui a délivré les dix billets d’avion. Une fois à Istanbul, seul un des candidats a été autorisé à continuer le voyage jusqu’au Nicaragua. Tous les autres ont été retenus à Istanbul, avant d’être refoulés sur Dakar. 

Madame Diallo a déclaré qu’après la délivrance des billets, les dix candidats au voyage ont embarqué depuis l’aéroport international Blaise Diagne à destination du Nicaragua. Toutefois, soutient-elle, une fois à Istanbul, lieu de transit, seul un d’entre eux a pu continuer le voyage vers le Nicaragua, les neuf autres candidats ont été retenus à Istanbul, avant d’être renvoyés à Dakar. 

Elle est alors entrée en contact avec M. Diaw, qui n’a pas pu lui fournir des explications convaincantes. Pis, dit-elle, le mis en cause a refusé de s’exécuter, avant de lui demander d’aller se plaindre où bon lui semble 

Lors de son face-à-face avec les enquêteurs de la Dic, M. Diaw a reconnu sans ambages les faits, objet de sa convocation. Revenant sur les circonstances, il soutient avoir acheté les billets d’avion à destination du Nicaragua auprès du nommé S. J. Murjani, le directeur de l’Agence de voyages Cindrella. Interpellé sur le refoulement des neuf candidats à Istanbul, le susnommé a soutenu sans convaincre que ces billets avaient bien pour destination le Nicaragua 

Malgré le fait qu’un seul des dix candidats a pu poursuivre le voyage jusqu’au Nicaragua, le mis en cause a persisté dans ses dénégations. Au cours de l’enquête, le nommé M. Barry se trouvant hors du territoire national, chargé de faire la vérification des billets d’avion pour le compte de la plaignante, a été joint par téléphone par les enquêteurs. À l’issue de l’entretien téléphonique transcrit sur procès-verbal, ce dernier a confirmé l’absence de continuité des neuf billets d’avion, objet du refoulement des neuf candidats à l’émigration 

À l’issue de la confrontation, M. Diaw, doutant de la fiabilité des billets achetés auprès de l’agence Cindrella, a par la même occasion souhaité formuler une plainte contre le nommé S. J. Murjani. Quant à ce dernier, il a gardé sa version, malgré les déclarations accablantes des candidats au voyage. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © BuzzTv Tous Droits Réservés.