21 juin 2024

Le Sénégal éliminé par la Côte d’Ivoire : les tops et flops

3 minutes lues
Grand favori après son carton plein en match de poule, le Sénégal vient d'être éliminé aux tirs au but par la Côte d'Ivoire

Grand favori après son carton plein en match de poule, le Sénégal vient d’être éliminé aux tirs au but par la Côte d’Ivoire, dernier des 4 pays repêchés comme meilleurs troisièmes. Malgré la défaite, plusieurs joueurs ont été bons, mais à côté, certaines choses n’ont pas fonctionné. Voici les Tops et les Flops.


Edouard Mendy :
 Dans une équipe qui a décidé de gérer au lieu de forcer pour faire le break, Édouard Mendy a longtemps retardé l’échéance. Il a multiplié les arrêts pour empêcher la Côte d’Ivoire de marquer, avant de flancher en concédant un penalty, abandonné sur ce coup par sa défense. Critiqué il y a quelques mois, Mendy montre par ce match qu’il est bien revenu à son meilleur niveau. Malheureusement, il n’a pas su arrêter un penalty lors des tirs au but. Lamine Camara : Dans un milieu à deux, Camara a multiplié les courses et le pressing à côté de Pape Matar Sarr pour empêcher la Côte d’Ivoire de jouer. Grâce à son volume de jeu, il a été présent en attaque comme en défense. Il a certes perdu quelques ballons mais derrière, il a toujours fait les courses pour se reprendre et empêcher les Ivoiriens de jouer. Il a été remplacé par Idrissa Gana Gueye juste après le but égalisateur de Franck Kessié. Les FlopsLe système à 3 défenseurs : Lors de la phase de poule, Aliou Cissé avait utilisé à merveille un système hybride avec 3 défenseurs, mais qui évolue avec l’un des centraux qui devient récupérateur au milieu. Mais ce soir, Aliou Cissé a décidé de changer ce système, certainement pour gérer l’ouverture du score matinale de Habib Diallo.  Mais sans un 3e milieu, la récupération a été très difficile pour les deux milieux, qui ont fait tout ce qu’ils ont pu pour limiter la casse. Ce qui a également permis à la Côte d’Ivoire de gagner du terrain pour mettre la pression sur la défense sénégalaise, qui a plié en fin de match. 

La mauvaise gestion du score : A force de jouer avec le feu, on se brûle. Après l’ouverture du score à la 4e minute face à une Côte d’Ivoire psychologiquement atteinte, le Sénégal a décidé de ne pas continuer à piquer, mais de gérer le score. Une stratégie très risquée, qui s’est soldée par l’égalisation de Kessié sur penalty après plusieurs avertissements sauvés par Edouard Mendy. Or, le Sénégal aurait pu se mettre à l’abri très tôt dans ce match s’il avait continué à jouer. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © BuzzTv Tous Droits Réservés.