13 juin 2024

Zoom sur les manifestants tués (1/3) : cinq choses à savoir sur l’étudiant de l’UGB

4 minutes lues
Zoom sur les manifestants tués (1/3) : cinq choses à savoir sur l’étudiant de l’UGB

Trois jeunes ont perdu la vie en manifestant contre le report de la présidentielle. L’Observateur a révélé des tranches de vie des victimes. Voici celles de Alpha Yéro Tounkara.

1. «La mauvaise nouvelle» 

Alpha Yéro Tounkara est décédé vendredi à Saint-Louis lors des manifestations contre le report de la présidentielle. Les circonstances de son décès restent floues. «Je sais que jusqu’à 11 heures (le jour des faits), il était dans l’enceinte de l’université, se souvient Abdoulaye Djibril Sylla, oncle du défunt et agent de la Sonatel. Par la suite, un de mes beaux-frères, établi à Dakar, m’appelle au téléphone pour me dire qu’il a vu sur les réseaux sociaux la photo d’un étudiant répondant au nom de Alpha Yéro Tounkara qui serait mort dans les affrontements à Saint-Louis. Et au moment de vérifier l’information, un de ses camarades de chambre m’appelle. Et cette fois-ci, c’est pour confirmer la mauvaise nouvelle.»

2. L’effet d’une bombe

L’annonce de la mort de Alpha Yéro Tounkara a fait l’effet d’une bombe au sein de la famille du défunt. «Sa petite sœur et sa belle-sœur (la femme de son grand-frère) se sont évanouies après avoir piqué une crise», révèle Abdoulaye Djibril Sylla. Celui avait recueilli l’étudiant de l’UGB après le décès de son père en 2005, informe que la mort de son neveu intervient alors que sa mère est en veuvage. «Elle vient de perdre son deuxième mari, le jeune frère du papa de Alpha Yéro Tounkara, qui l’avait mariée après le décès de son grand-frère, Thierno Mamadou Tounkara», renseigne le cadre de la Sonatel.  

3. «Brillant» 

Alpha Yéro Tounkara suivait un Master en Géographie à l’Université Gaston Berger (UGB). Les témoignages rapportent qu’il a eu un «parcours scolaire exceptionnel». «Il n’a jamais redoublé de classe. Du cycle élémentaire au lycée, en passant par le collège, Alpha Yéro Tounkara a toujours été premier de sa classe à Ndindifélo, avec des notes semestrielles oscillant toujours entre 17 et 18/20, témoigne Abdoulaye Djibril Sylla. (…) Alpha Yéro Tounkara était bien parti pour devenir quelqu’un sur qui le pays pouvait compter comme futur cadre de la Nation.»     

4. Bourse allemande

Autre preuve que Alpha Yéro Tounkara était une tête bien pleine : selon le surveillant général du lycée de la commune, Karim Camara, il faisait partie des 80 élèves de Ndindifélo bénéficiaires de la bourse du projet allemand «Sen résilience». Ce dernier révèle que le défunt a reçu le montant correspondant à la bourse le jour de son décès. «Malheureusement, souffle Camara, avant même la fin de la journée, on nous annonce la triste nouvelle de sa mort. Il n’a même pas utilisé son argent.»

5. Muezzin de la commune 
En plus de ses succès à l’école française, Alpha Yéro Tounkara brillait également à l’école coranique. Sa maîtrise du Coran lui fit porter, malgré son jeune âge (22 ans), une grande responsabilité dans sa ville. «Depuis plusieurs années, confie son oncle, il faisait office de muezzin de la grande mosquée de Ndindifélo. Un fervent musulman s’en est allé.» 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © BuzzTv Tous Droits Réservés.