12 juin 2024

La Guinée et le Sénégal veulent fixer leurs frontières de « manière consensuelle »

3 minutes lues
La Guinée et le Sénégal veulent fixer leurs frontières de "manière consensuelle"

Les chefs d’État de la Guinée et du Sénégal ont discuté à Conakry de la délimitation de la frontière entre leurs deux pays qu’ils veulent fixer de « manière consensuelle et définitive », selon un communiqué conjoint publié samedi.
Le nouveau président  Bassirou Diomaye Faye, en visite jeudi et vendredi dans la capitale guinéenne, a eu des « entretiens fraternels fructueux » avec son homologue guinéen, le général Mamadi Doumbouya, à la tête d’une junte qui a pris le pouvoir en septembre 2021, selon ce communiqué.
Les deux dirigeants ont « apprécié les avancées enregistrées dans le processus de délimitation et de démarcation de la ligne frontalière entre les deux pays » qui ont hérité de frontières tracées par la colonisation française.
« Ils ont encouragé les commissions nationales chargées de la gestion des frontières à poursuivre le processus en vue de la matérialisation consensuelle et définitive de la frontière commune dans l’intérêt des populations riveraines des deux pays », ont-ils poursuivi.
Par ailleurs, Conakry et Dakar « ont mis l’accent sur le renforcement de la lutte contre l’émigration irrégulière et le trafic de migrants dans les deux pays », des foyers de départ de nombreux candidats à l’émigration clandestine à destination de l’Europe, dans des embarcations de fortune souvent victimes de chavirements meurtriers.
Ils ont « instruit leurs gouvernements de renforcer leur synergie d’action pour le partage d’informations et la mutualisation des stratégies et moyens de lutte contre ce fléau ».
En outre, MM. Doumbouya et Faye se sont entendus pour faire « face à la menace des groupes terroristes », alors que plusieurs pays ouest-africains, comme le Burkina, le Mali et le Niger, sont la cible de violences jihadistes récurrentes qui font des milliers de morts, civils et militaires.
Le président Faye, qui prône une « rupture systémique », a succédé au sortant Macky Sall après une victoire au premier tour face au candidat du pouvoir, l’ex-Premier ministre Amadou Bâ.
Il s’est rendu en Guinée jeudi après une visite de quelques heures le même jour au Cap-Vert, dans le cadre de visites qu’il a effectuées dans plusieurs pays ouest-africains depuis sa prise de fonction début avril.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © BuzzTv Tous Droits Réservés.