21 juin 2024

Mélenchon parle : «Je ne m’attendais pas à l’évocation du sujet de la polygamie et des droits LGBT»

3 minutes lues

Jean-Luc Mélenchon est tout heureux d’avoir été à Dakar. D’avoir été bien accueilli par Ousmane Sonko et son parti. Le patron de la France insoumise revient, dans un long texte intitulé «Retour du Sénégal», sur son séjour. Particulièrement sur ses relations avec son hôte. Il annonce qu’«un plan d’action se mijote entre Pastef et France insoumise». Et même s’il a salué l’esprit des échanges avec Sonko à l’Ucad, il revient sur les deux sujets de société qui les opposent et qui ont animé les débats ces derniers jours. D’abord par une précision, Mélenchon dit : «Je ne m’attendais pas à l’évocation du sujet de la polygamie et des droits LGBT.» Puis, il admet : «Nous ne sommes pas identiques, parce que nos sociétés ne le sont pas.» Emedia publie intégralement cette tribune publiée ce dimanche 19 mai sur son blog Melenchon.fr

Retour du Sénégal

Dans l’ambiance d’une révolution citoyenne victorieuse au Sénégal, il faut s’imaginer ce qu’a été pour notre délégation insoumise ce temps, hors du commun. Sur place : la dynamique, l’enthousiasme, l’intervention citoyenne à tout propos. La joie ! Mais par connexion, le contraste avec l’ambiance pourrie de la France raciste et néocoloniale mobilisée dans les violences, les haines, les insultes et les menaces sur les Insoumis. La France…. et son écœurante caste officielle entièrement mobilisée pour l’invisibilisation du génocide des Palestiniens de Gaza. Quelle tristesse !

Mais l’action permet de dépasser la démoralisation nauséeuse répandue par la France. Oui, heureusement l’action politique permet de garder espoir. Pour nous, depuis là-bas, c’était le suivi des meetings et des émissions de télé de la méthodique campagne européenne menée par Manon Aubry, l’action des milliers de groupes d’action insoumis et leurs porte-à-porte géants, la campagne de Younous Omarjee en Guyane et aux Antilles. Et bien sûr les échanges avec le groupe parlementaire que mène Mathilde Panot, à l’œuvre sur les dossiers brulants Nouvelle-Calédonie, fin de vie et loi de programmation agricole. Et chaque jour des manifs et rassemblements pour la fin du massacre à Rafah.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © BuzzTv Tous Droits Réservés.